Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:14
Car l'anée 2014 ne se résume au top 20, voici une playlist qui fait un bon tour d'horizon pour l'année 2014.

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 11:18

5 - Benjamin Booker - Benjamin Booker

Ils sont rares les nouveaux albums de blues rock à nous enthousiasmer sans réserve. Même Jack White a tendance à tourner un peu en boucle. Alors quand on goûte l'énergie pleine de sud de Benjamin Booker, on sourit. Heureux de prendre de plein fouet une énergie bien grasse et suintante. Ravis d'avoir envie de reprendre les chemins d'un dance floor endiablé..

 

 

4- Meridian Brothers - Salvadora Robots

Imaginez une musique festive, bordélique, savante et totalement imprégnée de l'Amérique du sud, c'est ce que proposent les Colombiens de Meridian Brothers, incarné par Eblis Rodriguez. Salvadora Robots est réjouissant de bout en bout avec ses guitares chancelantes et ses rythmes extravagants.

 

 

3 - Warpaint - Warpaint

Paru en tout début d'année, le deuxième album des californiennes valide toutes les promesses du premier. Entre electro, pop, et new wave, Warpaint est délicieusement vaporeux et malicieusement sombre. Une réussite de bout en bout

 

 

2 - Forever Pavot - Rhapsode

Forever Pavot, c'est Emile Sorin qui, tout seul comme un grand, a fabriqué un album incroyable de psychédélisme vintage. Mêlant tour à tour pop baroque  et musique de film italienne, Rhapsode est loin de n'être qu'un album de plus dans le pur style "Revival", il est tout simplement magique.

 

 

1 - The Dø - Shake Shook Shaken

Et finalement, cette année, le meilleur disque est aussi le plus connu. C'est aussi le plus actuel. Le duo Franco-FInlandais  a fourni des compositions impeccables, véritablement soignées et réhaussées par des arrangements électro résolument modernes. Mieux, Shake Shook Shaken est un album qui rassemble le plus grand nombre sans jamais ne céder à la facilité, et c'est bien pour cela qu'il est le meilleur.

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 10:32

10- Flying Lotus - You're dead

Flying Lotus c'est Steven Ellison, neveu d'Alice Coltrane, qui officie aussi sous le nom de Captain Murphy. Producteur et Dj assez dingo, Flying Lotus fait appel aussi bien à Kendrick Lamar, Snoop Dog et Herbie Hanckock pour livrer un album complètement foutraque ou Jazz, Electro et Hip Hop s'emmêlent pour notre plus grand bonheur, même si le titre annonce que c'est plutôt la fin  !

 

 

9 - The Notwist - Close to the glass

Là où Thom Yorke et Radiohead ont tendance à tourner en boucle, The Notwist continue de surprendre, et pas qu'un peu. Close to the glass est d'un raffinement exquis, et réussit le tour de force de livrer des chansons aux univers différents sans jamais atteindre la cohérence globale de l'album. Un ensemble pop rock électro de grande classe que nous donne à écouter le groupe allemand.

 

 

8 - The Man they call ass - Sings Until Everything Is Sold

Et l'inconnu de l'année vient du Danemark. Mais il est installé à Paris depuis 15 ans. Hasse Poulsen est un guitariste de free jazz plutôt réputé. Mais il a décidé de faire à près de 60 ans, un album de chansons américaines. Et quelles chansons ! Emruntant aussi bien à Nick Cave, Lennon, Léonard Cohen ou Nick Drake, The man they call ass sing until everything is sold brille autant par ses compositions que par une interprétation aux petits oignons. Le trio qui l'accompagne groove à souhait et la voix de Poulsen est véritablement enchantante. On souhaite qu'il réitère l'exploit.

 

 

7 - Ultimate Pianting - Ultimate Painting

Quand le leader de Mazes et celui de Veronica Falls se renconctrent et deviennent copains, il font un très bel album de pop mélodiques. 10 magnifiques chansons sixties avec un son nineties auxquelles on adhère immédiatement. C'est doux, léger, enchanteur et très jouissif. Pas de fioritures, et pas non plus lo-fi, Ultimate Painting est tout simplement un album magnifiquement coloré.

 

 

6- Aquaserge - A l'amitié

Aquaserge est certainement le groupe français qui chante en français le plus passionnant actuellement. La voix éthérée de Julien Gasc, qui, par moment, peut faire penser à Robert Wyatt, se marie parfaitement au rock progressif - mais jamais chiant - d'Aquaserge. Les arrangements complexes viennent servir une ambiance cosmique. A la fois délirant et planant, A l'amitié demande, certes, une écoute exigeante mais qui ne sera jamais tirée vers de l'excentricité inaudible. En ce sens,  A l'amitié est un album complexe abordable... et réjouissant !

 

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 09:17

15- Gruff Rhys - American Interior

Est-ce que dans les décennies à venir, l'on rendra enfin à Gruff Rhys la place qu'il devrait obtenir, à savoir celle d'un des meilleurs songwriter pop qui n'ait jamais existé. Cet album, inspiré par John Evans, un explorateur du 18ème siècle parti à la recherche de soi-disant amérindiens qui parlent le gallois, le montre une fois de plus. Supérieur à son prédecesseur, Hotel Shampoo, American Interior est une véritable grâce pour nos oreilles. Avec en prime, la voix de Gruff Rhys, si particulière et chatoyante...

 

14 - Nick Waterhouse - Holly

Dans la famille "je fais un album revival", passez-moi la carte des fifties. Reverbe et montures de lunettes incluses. Nick Waterhouse est encore un de ces grands malades maniaques du son (il ne sera pas le seul dans ce top) et retrace à la perfection un son vintage. Mais, une fois de plus, ce qui fait la différence, ce sont les compositions, entêtantes et mélodiques, orfèvres de rythm and blues à l'ancienne. Holly, est un album à la fois joyeux et mélancolique.

 

13 - Ariel Pink - Pom pom

Je dois bien avouer que j'ai un problème avec la dernière oeuvre d'Ariel Pink. Il y a tous les ingrédients pour que je trouve ça génial et, normalement, il aurait dû être premier de ce top. C'est foutraque, dingo, explosif et inventif. Néanmoins, on peut reprocher à Ariel d'en faire un peu trop avec le son cracra qui nous rapelle les vieilles cassettes que l'on passait dans l'autoradio. Mais il faut bien avouer qu'il est le seul à faire une musique inpirée de Zappa, débarassée toutefois des contingences sérieuses du maître. En gros du Zappa en moins pompier.

 

12 - Akalé Wubé - Sost

Contre toute apparence, Akalé Wubé est un groupe français, complètement plongé dans le groove éthiopien. Avec ce troisième album, le groupe se détache peu à peu du répertoire des Ethiopiques pour livrer une salve de compositions, tout aussi éthiopiennes. Avec de nombreux invités, dont Manu Di Bango, Sost transcende encore un peu plus l'éthio groove. A découvrir vraiment.

 

11- Orchestre tout puissant Marcel Duchamp - Rotorotor

Encore un groupe français, avec un album produit par John Parish. Rotorotor est un album excentrique avec une musique maîtrisée, sauvage et apprivoisée. Les multiples influences africaines, pop et jazz se croisent sans jamais s'entrechoquer. Un album fascinant transporté par la voix de la chanteuse Liz Moscarola.

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 11:42

Premier jour de décembre, et nous ne dérogeons pas à la tradition. Voici le retour du top de l'année. Une année 2014 qui a été un peu poussive au début, et qui a apporté son lot de bons albums surtout au deuxième semestre. Une année où les français ont tiré leur épingle du jeu. Et pas seulement parmi ceux qui chantent en anglais. Il y a eu, aussi, beaucoup d'albums très plaisants, mais par rapport à l'année dernière, il a été plus facile de retenir les meilleurs. C'est pourquoi le top cette année est resserré à 20.

2014 a aussi eu son lot de déceptions, notamment Foxygen, lauréat 2013 de ce blog, qui a pondu un album, certes, sans concession mais absolument inaudible et sans aucune tenue. Baxter Dury, lauréat 2012 (décidément) n'a que moyennement convaincu. L'album a beau être très sympathique, il n'apporte, en fin de compte, rien de nouveau au précédent. Enfin Alt-J n'a pas tenu ses promesses avec un album profondément ennuyeux (je ne vais pas me faire que des amis).

Premier lot de ce top, on commence par la fin

20 - Laetitia Sheriff - Pandemonium, Solace and Stars

Je dois bien avouer que j'ai toujours un faible pour la musique de Laetitia Sheriff que j'ai découvert il y a un peu plus de dix ans en première partie de feu Les Hurleurs. Troisième album pour la rennaise, donc, on ne l'attendait plus. On ne peut pas dire que Pandemonium soit un album révolutionnaire, néanmoins, il s'impose vite comme le meilleur de la discographie déjà très bonne de Laetitia. Surtout, elle s'est détachée de ses influences pour imposer un style qui est maintenant reconnaissable et fournit un album de rock doux très bien écrit.

 

19- Woods - With Light and with Love

Woods, parce qu'il faut bien de temps en temps que la musique apporte tout simplement de la sérénité. With Light and with Love est un pur album de pop joyeuse sans être niaise, de la vraie musique solaire. Avec en prime une chanson "à la manière de" George Harrison, Full Moon, hommage nécessaire au Beatles que l'on oublie trop souvent.

 

18 - Mina Agossi - Fresh

Je ne remercierai jamais assez la radio FIP d'avoir mis en avant le dernier album de Mina Agossi, ce qui m'a permis de découvrir cet immense artiste Franco Béninoise. Mina Agossi déborde très largement et avec habileté la seule spère Jazz dans laquelle elle est un peu rapidement classée. Fresh est en effet un album particulièrement varié, aux arrangements complexes et joyeux. La voix parfaite, des audaces savamment orchestrées, tous les ingrédients sont réunis pour une vraie surprise auditive.

 

 

17- Adult Jazz - Gist is

Il y a des groupes qui ne savent pas choisir leur nom. Et c'est aussi pour ça que l'on parle d'eux. Cela dit à l'écoute de Gist is, on se dit qu'en fin de compte, choisir un nom de groupe pour ces énergumènes devait être le dernier de leurs soucis, tant ils se sont attachés à ciseler une pop complexe et baroque qui font passer Alt-J pour des petits joueurs. Un album qui ne conviendra pas à toutes les oreilles cependant ...

 

 

16- Temples - Sun Structure

On commence à avoir l'habitude de ces groupes ou albums à la manière de, qui ressemlent de trop près à ce qui "se faisait avant". Dès l'intro de Sun Structures, on pense qu'on va avoir droit à un nouvel album des Byrds, 50 ans après. Mais une magie s'opère. Le son que l'on trouve vintage de prime abord prend des accents de modernité. Les compos, elles, assurent un max. Et en réécoutant cet album de début d'année, on se dit que définitivement, ça tient la route.

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 23:48

Dorénavant j'officie sur le site http://disquesobscurs.fr/.

Mais je continuerais à faire une chronique de temps en temps pour parler encore de musique...

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Autre
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 21:29

5 - MGMT - MGMT

 

 

Bon je me suis déjà longuement étendu sur cet album ici. Rien à ajouter.

 

4- La Femme - Psycho Tropical Berlin

 

 

Il y avait avant même la parution de l'album, tout un mouvement qui attendait La Femme au tournant. Les pour et les contre. Le groupe était devenu le summum de la Hype, hype  qu'un EP et surtout de nombreux concerts avaient savamment entretenue. J'ai appris à ce propos qu'en 2013 on ne disait plus "groupe" mais "collectif", surtout dès qu'on veut faire un peu branché. Qu'à cela ne tienne, Psycho Tropical Berlin est sûrement ce qui est arrivé de mieux en pop français depuis des lustres.

L'album peut réunir à la fois des quadras nostalgiques de la marge des années 80 et une partie de la nouvelle génération qui a besoin d'avoir une raison légère de remuer son cul (l'autre partie remuant la tête mélancoliquement sur les clichés littéraires annonés par Fauve sur une musique létale). Psycho Tropical Berlin est un album varié, énergique, barré et enthousiasmant.

 

3 - Vampire Week end - Modern Vampires Of The City'

 

 

Après le toufu Contra aux ryhtmes africains enchevêtrés, Vampire Week End réalise un album quasi parfait de chansons qui sont de belles friandises aux couleurs bigarées.

 

2- San Fermin - San Fermin

 

 

Même s'il est en deuxième position, le premier album de San Fermin est l'album de l'année. Un jeune prodige de 24 ans, et son "collectif" donc, réussit la prouesse de mettre le meilleur de Sufjan Stevens et de Dirty Projectors dans une même musique, avec, bien évidemment une patte toute personnelle. 17 morceaux et l'on ne s'ennuie jamais, c'est foisonnant d'idées, de mélodies superbes et d'arrangement somptueux. La suprise étincellante de cette fin d'année qu'on ne se lassera pas découter en 2014.

 

1- Foxygen - We Are The 21st Century Ambassadors Of Peace And Magic

 

Foxygen, j'en ai parlé ici. Et s'il prend la première place cette année, c'est, en dehors de toute considération critique, pour la joie qu'il ma apporté tout au long de l'année lors de ses multiples écoutes. Joie jamais démentie, des frissons toujours garantis. Ca méritait une place de numéro 1.

 

 

 

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 21:21

10 - Caetano Veloso - Abraçaço

 

A plus de 70 ans, le crooner brésilien continue à publier des albums de toute beauté. Abraçaço dans la lignée de Zii and Zie marie toujours des mélodies typiquement brésilienne avec un rock épuré. RIen ne dépasse, sinon la voix sublime de Caetano Veloso. Essentiel.

 

9 - Ghostface Killah and Adrian Younge - Twelve raisons to die

Il y avait plusieurs albums de hip-hop qui m'ont bien enthousiasmé cette année, notamment ceux de Danny Brown et d'Eminem pour les moins jeunes, et Kaaris pour les nouveaux, mais aucun n'est resté aussi longtemps en boucle que celui de Ghostace Killah. Une production somptueuse et cohérente, une ambiance sombre et rythmée. Une perle.

 

8- The Electric Soft Parade - Idiots

The Electric Soft Parade est le groupe de pop honteusement oublié de ces dix dernières années. Le point de comparaison pourrait être fait avec les Boo Radleys dans les années 90. Un groupe talentueux, aux mélodies pop les plus affriolantes les unes que les autres, qui passe totalement inaperçu. Idiots est aussi réussi que leur premier albume Holes in the wall, rien à jeter. Une honte, je vous dis, qu'ils soient oubliés comma ça!

 

7- Bill Callahan - Dream river

Il y en a qui peuvent être ennuyés par Bill Callahan, et d'autres ui trouvent ses disques tout simplement beaux. Je fais partie des derniers. Enrichi de flûtes traversières et de percu en sourdine, Dream River est tout simplement magistral à écouter devant la cheminée ou une chaîne tv qui retransmet la cheminée.

 

6 - Of Montreal - Lousy with Sylvianbriar,

Autant le dire tout de suite: je suis un fan inconditionnel d'Of Montreal, enfin de Kevin Barnes, ce qui est la même chose. Alors oui, Lousy se barre moins dans tous les sens que ses prédecesseurs, on pourrait même le trouver étrangement calme. Et puis ces sonorités qui font penser à Beggars Banquet des Stones, ou ces teintes de Neil Young, on n'était pas habitué. Pourtant ça fonctionne. Grâce  à un songwriting toujours aussi perfomant, mais aussi par un enregistrement live à l'ancienne, sur bande, qui rend le tout d'une cohérence folle. Pas le plus représentatif d'Of Montreal donc, mais assurément un des albums qu'il faut écouter... en vinyle!

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 21:21

15 - Jacco Gardner - Cabinet of Curiosities.

Même chose que pour The sudden death of stars, Jacco Gardner a réussi a faire un album comme s'il était en 1968, avec un réel brio.

 

14 - Primal Scream - More Lights

Il est incroyable après 30 ans de carrière de sortir un album de cette fraîcheur et de cette densité. C'est bouillonnant, jouissif, parfois grandiloquent mais toujours pour la bonne cause. Et c'est aussi une des plus grosses surprises de l'année.

 

13- Peter Von Poehl - Big Issues Printed Small

Cet album de Peter Von Poehl est, peut-être de manière étonnante, à rappocher de Vers les lueurs de Dominique A. Les arrangements soutenus par un orchestre classique y sont pour beaucoup, mais l'ambiance feutrée - bien que moins rock. C'est souvent tout simplement très beau.

 

12 - Willis Earl Beal - nobody knows

Si l'on avait déjà été surpris l'année dernière par un premier album qui n'en était pas vraiment un, lo fi à souhait, Nobody Knows lui nous embarque carrément dans ce qui devrait être le blues en 2013. La voix, surpuissante, habitée, surpasse une musique tout en finesse.

 

11 - Mulatu Astatke - Sketch of ethiopia

La musique éthiopienne n'est pas avare en bonnes surprises, régulièrement elle nous fournit matière à extase. Mais, on en revient toujours au père de l'Ethio Jazz, Mulatu Astatke, mis en avant sur la scène internationale par Jim Jarmurch avec son film Broken Flowers, mais déjà remis au goût du jour par l'indispensable collection éthiopiques. Sketch of ethiopia réussi à faire le tour de l'Ethiopie en musique, et aussi à nous faire remuer notre popotin...

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 21:25

20 - Don Cavalli - Temperamental

 

J'en ai déjà parlé ici le français Don Cavalli a fabriqué un album enthousiasmant à la voix envoutante sur un substrat fifties teinté de mélopées asiatiques, rien que ça!

 

19 - The sudden death of Stars - Geting up, going down

Avec la recrudescende du revival sixties, de la mode du vintage, il faut pouvoir savoir faire le tri entre les pâles copieurs et ceux qui élèvent leur mimétisme vers d'autres cieux. The sudden death of stars font partie de ces derniers. Evidemment faut aimer le sitar et les sons datés... mais, ces Rennais (car oui ils sont français) ont fait du beau boulot. A l'instar de Orval Carlos Sibelius, sacrifié de ce top, mais qui aurait très bien pu y être, rien que pour la meilleure chanson de l'année Desintregreçao.

 

18 - Tunng - Turbines

J'avais déjà beaucoup aimé la virée solo de Mike Lindsay, sous le nom de Cheek Mountain Thief, l'année dernière. Je ne connaissais pas Tunng mais j'y reconnais ce que j'avais aimé dans Cheek, des mélodies aipaisantes sous des arrangements bien plus complexes qu'ils n'en n'ont l'air. Une recontre joyeuse entre folk et électronique de sourdine.

17 - Matthew E White - Big Inner

On ne se réveille pas beaucoup plus avec Matthew E White, mais on goûte avec gourmandise cette pop chiadée, ultra travaillée qui pourrait, par moment nous emmener vers les premiers Bill Fay. C'est à la fois touffu et vaporeux, délicat et grandiloquent, joli contraste.

 

16- Deerhunter - Monomania

Si le pop-rock n'était que la rencontre frontale du rock, forcément sauvage, et de la pop, forcément mélodique, et que cette rencontre ne serait pas une fusion mais plutôt une juxtaposition de ces deux "styles" qu'on fasse vraiment la distinction, mais que jamais il n'y ait un hiatus, si le pop-rock n'était que cela alors Monomania serait l'album de pop rock par excellence.

Repost 0
Published by Lucas Parax - dans Musique
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Lucas Parax - écouter la musique - rock, indé, pop, psychédélique
  • Le blog de Lucas Parax - écouter la musique - rock, indé, pop, psychédélique
  • : Mes découvertes musicales. Une obsession : comprendre ce qu'est écouter la musique.
  • Contact

Twitter

Recherche

Archives